À l’occasion d’un déjeuner organisé à Montréal le 11 mai dernier par l’Institut des administrateurs de sociétés, la question hautement cruciale du choix d’un nouveau président-directeur général (PDG) au sein d’une entreprise a été abordé en compagnie de trois panélistes, soient Marc Beauchamp, fondateur et président du conseil de la firme d’investissement Novacap. Nathalie Francisci, associée chez Odgers Berndtson et Philippe Rainville, PDG de Aéroports de Montréal (ADM). Martin Bernier, associé et leader du groupe Certification de PwC pour le Québec, agissait comme modérateur.

Pour Nathalie Francisci, comme pour ses collègues, une chose est claire : le candidat parfait qui répond exactement à une longue liste de critères n’existe tout simplement pas. Selon cette spécialiste en recrutement de PDG, il faut davantage s’attarder à analyser le contexte dans lequel le dirigeant choisi aura à évoluer et les défis spécifiques qu’il aura à relever, selon le stade de développement de l’entreprise. « Il faut articuler les discussions dans un exercice de planification stratégique sur trois à cinq ans, en se concentrant sur les trois compétences essentielles dont le PDG aura besoin pour mener à bien ce plan », a-t-elle précisé.

Une autre astuce qu’elle partage : il est utile et nécessaire de se comparer aux autres organisations de son industrie ou à celles qui ont des défis semblables aux nôtres. Cet exercice d’analyse comparative fait partie des meilleures pratiques et permet de mieux cerner les atouts souhaités chez le candidat recherché. Comment les compétiteurs développent-ils leurs leaders ? Quels types de profils recherchent-ils ? Voilà autant de points à considérer.

Enfin, Nathalie Francisci a souligné l’importance d’avoir un processus d’évaluation des candidats bien structuré et bien documenté : « on doit aborder le recrutement d’un pdg de la même façon qu’on le ferait pour acquérir une autre société ».

Pour plus d’information sur ce panel, cliquer ici.

André Courville, administrateur de sociétés et président IAS Québec ouvre la discussion avec les panélistes Philippe Rainville de ADM, Nathalie Francisci de Odgers Berndtson et Marc Beauchamp de Novacap ainsi que le modérateur, Martin Bernier de PwC.André Courville, administrateur de sociétés et président IAS Québec ouvre la discussion avec les panélistes Philippe Rainville de ADM, Nathalie Francisci de Odgers Berndtson et Marc Beauchamp de Novacap ainsi que le modérateur, Martin Bernier de PwC.

De gauche à droite : Marc Beauchamp de Novacap, Martin Bernier de PwC. Philippe Rainville de ADM et Nathalie Francisci de Odgers BerndtsonDe gauche à droite : Marc Beauchamp de Novacap, Martin Bernier de PwC. Philippe Rainville de ADM et Nathalie Francisci de Odgers Berndtson.

Partage du savoir

Insight

Embaucher les dirigeants de demain

Ce que les organisations doivent savoir sur la génération Z et la manière d'attirer les meilleurs...

Insight

Tinder recruteur, c’est pour demain!

par Nathalie Francisci pour les affaires