Puis-je vraiment embaucher quelqu’un sans l’avoir rencontré en personne?

24 avr. 2020

Puis-je vraiment embaucher quelqu’un sans l’avoir rencontré en personne?

En période de crise, les organisations ont besoin de dirigeants agiles, authentiques et hautement compétents pour tracer la voie à suivre au-delà des turbulences du moment. Mais dans le contexte actuel, que doivent faire les organisations pour combler le manque de compétences au sein de leur équipe de direction?

Quelques jours seulement avant que la pandémie du coronavirus ne frappe l'Amérique du Nord, Odgers Berndtson a publié une étude globale révélant que, si 95 % des cadres supérieurs estiment que la gestion des perturbations est essentielle à la réussite des entreprises, seulement 15 % ont confiance en leur propre direction pour gérer efficacement les perturbations à venir. L'indice de confiance dans les hauts dirigeants d’Odgers Berndtson, en association avec les services analytiques de la Harvard Business Review, a révélé une vérité qui dérange : la plupart des dirigeants estiment ne pas avoir le leadership approprié en place pour bien gérer en temps de crise.

Les chefs d’entreprise et autres membres de l’équipe de la haute direction sont mis à l’épreuve comme jamais auparavant, car ils doivent affronter la complexité croissante des enjeux liés aux ressources humaines, aux finances et à la technologie. À l’heure où d’importantes lacunes existent au sein de leur équipe de direction, que peuvent faire les entreprises alors que plusieurs d’entre elles doivent réduire leurs effectifs? Nous avons demandé aux recruteurs de cadres Emily Bell, Elaine Grotefeld et Ross Woledge de partager leurs idées.

Miser sur des postes essentiels

Les organisations travaillent d’arrache-pied en ce moment pour innover et s’adapter au contexte de la pandémie, mais cela signifie souvent qu’elles doivent se doter d’autres types de compétences ou d'expériences. « Certaines organisations redéploient le personnel ou font appel au mentorat d'un administrateur ou d'un conseiller externe pour combler leurs besoins dans l’immédiat », explique Elaine Grotefeld, associée au bureau de Vancouver d’Odgers Berndtson. « Si ces stratégies ne sont pas viables, les organisations doivent étudier divers scénarios d'embauche et identifier et prioriser les domaines pour lesquels de nouveaux gestionnaires auront le plus grand impact. »

 « Nous travaillons actuellement avec certaines organisations qui ont des lacunes dans leur structure organisationnelle, alors que d'autres envisagent d’embaucher des spécialistes fonctionnels pour les aider à modifier leurs opérations ou leurs chaînes d'approvisionnement. Il y a certainement des fonctions qui se sont révélées plus importantes ces derniers temps », affirme Emily Bell, directrice principale chez Odgers Interim, la division Gestion des intérimaires d'Odgers Berndtson qui offre des solutions de recrutement agiles. « Outre une demande accrue dans des domaines tels que la santé et la distribution alimentaire, nous constatons une augmentation de la demande pour des cadres ayant une expérience en technologie et en exploitation, et un besoin croissant de gestionnaires RH et financiers ayant une expérience en gestion de crise et du changement. »

« Il arrive parfois que les organisations ne puissent retarder la mise en place de certains postes », explique Ross Woledge, chef de notre pratique Dirigeants financiers. « Nous avons récemment travaillé avec le conseil d'administration d'une institution financière pour recruter le PDG et le chef de la direction financière. Le tout s’est fait par Zoom à l’intérieur d’un délai de quatre semaines. C'est remarquable, mais cela dit, les entreprises doivent aller de l'avant et ne peuvent pas simplement attendre que les choses s'améliorent ».

Trouver les dirigeants qu’il faut

Les équipes de direction et les conseils d'administration doivent avoir des discussions franches sur l'expertise dont ils ont besoin en ce moment. Qui parmi l'équipe de direction a de l'expérience dans la gestion d’une situation de crise ou la mise en œuvre d'un plan de reprise après sinistre? Qui peut modéliser les différents scénarios et prendre des décisions sans avoir 100 % des informations à portée de main? Comment établir un plan de relève pour assurer la remise sur pied de l’entreprise dans les prochains mois en ayant en place les bons talents?

L'indice de confiance dans les hauts dirigeants a permis de dégager les caractéristiques nécessaires pour gérer efficacement dans un contexte de changement rapide. À l'heure actuelle, des qualités telles que l'adaptabilité, le courage, le dynamisme et la curiosité sont des compétences essentielles en leadership. Elles doivent s’accompagner d’une intelligence émotionnelle élevée et de solides compétences en communication pour susciter l’engagement et inspirer les gens à innover, à s’adapter et à rester motivés, en particulier lorsque les équipes travaillent virtuellement.

« Si votre organisation doit dès maintenant pourvoir un poste critique, il est important de trouver des gestionnaires qui peuvent bien diriger en temps de crise ou mener à bien une transformation majeure », soutient Ross. « Interrogez-vous, par exemple, sur leur capacité à motiver une équipe malgré de très longues journées de travail et de soudains changements de cap ».

« Les entrevues structurées et axées sur les compétences (menées actuellement par visioconférence) et la vérification des références peuvent nous aider à déterminer les personnes ayant les compétences et l'expérience nécessaires pour le contexte actuel, » affirme Elaine. « L'évaluation psychométrique est une autre façon pour nous d’évaluer le goût du risque d’un leader et d’en apprendre davantage sur son caractère et ses forces en matière de leadership. »

Envisager le recrutement d’un cadre intérimaire

Pour les organisations qui font face à des mises à pied, un gel d’embauche ou une restructuration majeure, le moment peut sembler mal choisi pour embaucher un nouveau gestionnaire. Toutefois, faire appel à un cadre intérimaire ayant un ensemble de compétences indispensables pour une période temporaire peut offrir aux entreprises plusieurs avantages.

« La plupart des cadres intérimaires sont habitués à travailler en terrain inconnu, dans des conditions souvent difficiles, » explique Emily. « Ils s’intègrent rapidement et se concentrent sur ce qui apporte une valeur réelle. Les cadres en intérim fournissent un apport d’expérience et une capacité de travail accrue pendant une période déterminée ou pour un projet en particulier et peuvent également prodiguer conseils et support à l'équipe de direction ».

À propos d’INTERIM

Les organisations qui cherchent à se positionner pour réussir à court et à long terme dans un environnement marqué par les perturbations doivent impérativement disposer des compétences appropriées pour y faire face. Les organisations ont tendance à se tourner vers des cadres chevronnés pendant une crise - idéalement des personnes qui ont beaucoup de vécu et qui sauront mettre à profit les leçons tirées de l’expérience.

Des ressources supplémentaires