Le 6 septembre 2016. – Odgers Berndtson a annoncé la nomination de Jane Griffith au poste de chef nationale de la diversité pour ses activités canadiennes. Réitérant son engagement national et international envers la diversité, Odgers Berndtson cherche à accroître son soutien au développement de candidats diversifiés tandis qu’ils gravissent les échelons de la hiérarchie, tout en continuant à travailler en étroite collaboration avec ses clients pour répondre à leurs besoins et atteindre leurs objectifs en matière de diversité.

Mme Griffith s’est jointe à l’entreprise cette année en tant qu’associée pour nos pratiques d’Éducation et du Secteur public. Elle défend activement la diversité en milieu de travail et siège actuellement au comité de direction du 30% Club, une initiative internationale visant à atteindre un meilleur équilibre homme-femme au sein des postes de direction. Mme Griffith est aussi membre du conseil consultatif d’Informed Opinions et la fondatrice du Council of Women Executives.

« Aujourd’hui, il est impossible d’œuvrer dans le secteur du recrutement de talents sans accorder une attention particulière à la diversité », explique Carl Lovas, président canadien d’Odgers Berndtson. « Nous étions aux premières loges pour observer la façon dont un mélange éclectique de talents, d’opinions, de jugements et d’expériences permet aux organisations de remettre en question les idées reçues et de proposer des solutions novatrices. Cela peut aider les entreprises à avoir une véritable longueur d’avance sur la concurrence. Voilà pourquoi nous sommes fébriles à l’idée de faire passer nos efforts en matière de diversité à un niveau supérieur, sous la gouverne et la direction de Mme Griffith. »

Odgers Berndtson fait preuve de solides antécédents en ce qui a trait au soutien d’initiatives de diversité, notamment en tant que membre fondateur du Conseil canadien pour la diversité administrative (CCDA), dont elle soutient activement les efforts pour accroître la diversité au sein des membres des conseils d’administration au Canada. L’entreprise est aussi fière de sa réputation en ce qui a trait à la nomination de candidats diversifiés à des postes cadres. En 2016, plus de 45 pour cent des cadres supérieurs placés par Odgers Berndtson étaient des femmes, contre 36 pour cent en 2015.

Misant sur cette réussite, Odgers Berndtson a aussi désigné des chefs régionaux de la diversité d’un océan à l’autre, y compris ses associés Elaine Grotefeld (Vancouver), Greg Pocherewny (Calgary), Rosario Maria Astuvilca (Toronto), Michael Williams (Ottawa) et Nathalie Francisci (Montréal).

« Aujourd’hui, chacun est conscient de l’importance d’attirer des candidats plus diversifiés à des postes de direction », déclare Mme Griffith. « Bien que nous soyons d’accord sur le caractère essentiel de ce point, nous y voyons aussi une occasion de nous pencher sur la façon dont nous pouvons exploiter ce filon en épaulant les femmes et les autres candidats diversifiés pour leur permettre de se hisser à des postes cadres qui les prépareront à siéger à des conseils d’administration. Essentiellement, nous souhaitons nous concentrer sur les candidats démontrant un fort potentiel qui, selon nous, sont les futurs dirigeants de notre pays, et nous voulons élaborer un plan qui nous aidera à atteindre cet objectif. »

Partage du savoir

Insight

Michael Williams, lauréat d’un prix Forty Under 40 de 2018

L’associé d’Odgers Berndtson se voit décerner l’un des prix les plus prestigieux de la communauté...

Insight

Une nouvelle recherche redéfinit complètement le leadership

Le livre The Mind of the Leader, publié par Harvard Business Review Press, offre une perspective...

Insight

Nathalie Francisci lauréate du « Top 20 de la diversité »

Nathalie Francisci, associée au bureau de Montréal d’Odgers Berndtson et responsable de la gouver...