Odgers Berndtson a annoncé aujourd’hui que ses activités ont connu une croissance de plus de 40 % au cours des six premiers mois de 2014 au Canada. Cette hausse fait suite à la décision de la société, en décembre dernier, d’opter pour une structure centralisée et pleinement intégrée de ses services. La transition fait partie d’une stratégie d’envergure mondiale visant à offrir aux clients une expertise sectorielle approfondie, une équipe plus intégrée et une approche globale de la gestion des talents. Selon Carl Lovas, président d’Odgers Berndtson Canada, le virage spectaculaire de la gestion des talents et la façon dont les organisations recruteront et formeront leurs futurs dirigeants ont entrainé ces changements organisationnels.

Un sondage mené en 2012 auprès de cadres supérieurs canadiens par Odgers Berndtson et Léger Marketing révélait les défis importants en matière de leadership que les organisations devront relever au cours des prochaines années. Près de la moitié des organisations des secteurs publics et privés prévoient le départ d’au moins 20 % de leur personnel de direction d’ici 2017. En outre, plus de 90 % des répondants croient que la prochaine génération de cadres n’est pas prête à prendre la relève dans des postes de haute direction. Plus de la moitié de ces cadres supérieurs admettaient également n’avoir aucun plan formel pour faire face à cette pénurie annoncée.

« Les besoins des organisations en matière de talents deviennent de plus en plus complexes, et Odgers Berndtson est maintenant en bonne position pour répondre à ces besoins, soutient M. Lovas. Comme nous sommes pleinement intégrés partout au pays et dans le monde, nous ne sommes soumis à aucune contrainte géographique. Nos clients peuvent donc avoir accès aux meilleurs spécialistes sectoriels, où qu’ils se trouvent, que ce soit à Toronto, à Calgary, à Londres ou à Hong Kong. »

Selon Carl Lovas, ce constat est aussi valable pour la recherche des meilleurs candidats. Ainsi, près d’un cadre supérieur sur cinq ayant répondu au sondage d’Odgers Berndtson croit que le prochain membre de la direction embauché viendra de l’extérieur des États-Unis ou du Canada. « L’influence des marchés émergents et la mondialisation des entreprises annoncent que les talents les plus prometteurs se trouveront de plus en plus à l’étranger », confirme M. Lovas.

En plus d’avoir ouvert de nouveaux bureaux à Vancouver et à Calgary, Odgers Berndtson compte depuis décembre quatre nouveaux associés dans son équipe canadienne, et a créé cinq nouvelles divisions spécialisées dans le pétrole et le gaz, l’exploitation minière, la durabilité, et le recrutement de directeurs financiers et de membres du conseil. La société a également étendu ses services de gestion de cadres intérimaires et d’évaluation du leadership dans l’Ouest du Canada.

« Nous savons qu’il y a actuellement une hausse de la demande des services de leadership dans l’Ouest, continue M. Lovas. Cette région est le principal moteur de croissance économique au Canada et les organisations ne sont pas uniquement à la recherche de simples conseillers en recrutement; elles veulent des spécialistes qui peuvent les aider à développer leurs équipes de direction, tant pour aujourd’hui que pour demain. »

Le service de gestion des intérimaires d’Odgers Berndtson déniche des cadres supérieurs chevronnés afin de faire bénéficier les organisations de leurs compétences en gestion, sans délai et à court terme. Ces cadres intérimaires sont des professionnels aguerris qui sont sollicités pour gérer une période de transition, de crise ou de changements. L’équipe d’évaluation du leadership travaille avec les clients pour les aider à évaluer, à développer et à renforcer leur équipe de direction. Pour y arriver, l’équipe peut recourir à l’évaluation et à l’encadrement des cadres, ou encore à l’harmonisation de la direction ou à la planification de la relève.

De toute évidence, la stratégie d’Odgers Berndtson vise juste. « Au Canada, nous venons d’enregistrer le meilleur trimestre financier de notre histoire, conclut Carl Lovas. Notre nouvelle structure nous permet d’adopter une approche plus holistique afin de mieux servir nos clients et de répondre plus efficacement à leurs besoins en gestion du leadership. Nous sommes prêts à étendre notre rôle de chef de file dans le domaine auprès de nombreuses organisations des secteurs public et privé parmi les plus importantes au pays. »

Partage du savoir

Insight

Tinder recruteur, c’est pour demain!

par Nathalie Francisci pour les affaires

Insight

Décrocher pour refaire le plein

La surcharge numérique entraîne l’épuisement professionnel, du stress, une baisse de productivité...