Nathalie Francisci, associée au bureau de Montréal d’Odgers Berndtson et responsable de la gouvernance et de la diversité au sein de la firme, a été nommée parmi les finalistes du « Top 20 de la diversité ».

Nathalie FrancisciCe palmarès, qui en est à sa 6e édition, dresse une liste de personnalités qui ont contribué à faire progresser l’inclusion et la diversité dans leurs milieux respectifs. D’emblée, Nathalie Francisci reconnaît son affinité pour la cause : « Arrivée au Québec il y a 22 ans, j’ai pris conscience des enjeux liés à l’intégration, notamment des biais inconscients, qui constituent une des principales barrières, affirme-t-elle. Ils teintent notre jugement, fondé sur nos perceptions en regard de la culture, de l’éducation ou du statut social. C’est pourquoi tous les consultants d’Odgers Berndtson sont formés pour les reconnaître. Bonne nouvelle, les entreprises nord-américaines emboîtent le pas, ajoute-t-elle. Elles ont dépensé plus de huit milliards de dollars l’an dernier dans la sensibilisation envers les biais inconscients. »

Reconnue comme une figure de premier plan au Québec dans l’industrie du recrutement, Nathalie exerce son leadership pour que les listes de candidats soumis par Odgers Berndtson à ses entreprises clientes comptent des candidats issus de la diversité, que ce soit des femmes, des membres des communautés culturelles ou LGBTQ. Dans le processus de recrutement, les offres de service et les contrats de l’entreprise comprennent d’entrée de jeu un paragraphe dans lequel Odgers Berndtson affiche son engagement envers la diversité. Les placements de l’entreprise démontrent les retombées positives de ces initiatives. À titre d’exemple, les placements de candidates ont cru de 14 % de 2011 à 2017.

Aujourd’hui, la réflexion sur l’inclusion et la diversité va au-delà de la nécessité d’attirer les meilleurs talents dans un marché du travail restreint. Une multitude d’études démontrent que la diversité est source de créativité et d’innovation – des moteurs essentiels de performance organisationnelle. La diversité des talents ouvre également les entreprises à de nouveaux réseaux partout dans le monde, ce qui multiplie les occasions de faire des affaires dans une économie sans frontières.

« Les employés issus de la diversité n’osent pas toujours exprimer leur différence. Ceux qui le font sont des modèles pour les autres, et leurs succès ouvrent la porte à d’autres talents. Il en résulte une masse critique qui favorise l’inclusion, souligne Nathalie. Ceci dit, je constate que beaucoup de préjugés vont disparaître avec les milléniaux qui ont grandi dans un monde plus ouvert que leurs aînés. »

La plus grande fierté de Nathalie est de voir des talents dont elle a moussé la candidature réussir et faire leur marque, parfois contre toute attente. « C’est important pour moi, en tant que femme immigrante, d’avoir posé des gestes qui ont fait avancer la cause de l’inclusion et de la diversité. C’est pourquoi cette nomination m’a beaucoup touchée. Quand je regarde la liste extrêmement diversifiée des nominés, je me dis qu’on avance. »

Partage du savoir

Insight

CEOx1Jour : leçons en leadership

Jennifer Magher, analyste financière, raconte son expérience du programme CEOx1Jour et comment el...

Insight

Faire passer le plan de gestion des talents à la salle du conseil d’administration

Tony Gaffney soutient que les conseils d’administration devraient assumer la responsabilité du pl...

Insight

Repérer les employés prometteurs que vous côtoyez chaque jour

Eric Beaudan et Philippe Cavat offrent des conseils pour découvrir et cultiver les talents les pl...